Education at Work: Rethinking Labour in the Academy

Conference Topic: Education at Work: Rethinking Labour in the Academy

March 22 & 23, 2013

Montreal, Quebec

New Submission Deadline: Thursday, February 28, 2013

Summary of the Problematic

Recent major mobilizations of students in Quebec, Chile, the United Kingdom, and other countries have focussed on defending public education and improving accessibility to higher education in the face of cuts to state spending and tuition fee hikes- often justified in the name of austerity.  Latent in these conversations is the fact that universities are simultaneously places of work and education, as evidenced in labour struggles on campus involving academic and non-academic staff. This is similarly reflected in student strikers’ demands for a more influential role in determining the present and future organization of higher education, as witnessed in the Quebec student movement’s public critique of universities’ increasingly neoliberal governing practices. The university, thus, not only brings together labour and education, but can—and often does—serve as a locus in which these categories are debated and negotiated. This conference explores critical questions relating to the intersection of labour and education in the university, including (but not limited to):

  • What is the future of public higher education in Canada?
  • What is the relationship between students, workers, and students-as-workers on campus? How do these relationships help us to re-imagine our ideas about labour in general and labour on campus in particular?
  • In what ways have Canadian university campuses become “corporatized,” or have Canadian campuses resisted corporatization? What significance does the corporatization of education have for on-campus labour issues? How does the corporatization of the university affect/marginalize historically under-represented groups? How can we understand the practices and processes behind corporatization and managerialism in higher education in order to challenge it?
  • In what ways do austerity policies and practices impact the relationship between education and work?
  • How does back-to-work/school legislation inform our understanding(s) of education and labour (or education-as-labour)? What tools do labour unions and student unions have for countering these measures?
  • What strategies can we employ to build solidarity between students, workers, and students-as-workers on campus?

Paper Proposals

We encourage submissions in traditional conference paper and panel formats, as well as alternative, creative, collaborative, and engaged presentations, workshops, roundtables etc., from academics, independent scholars, activists, community workers, artists and others.

We warmly invite your proposals for short presentations (20 min.). Proposals should include the following:

  • An abstract of no more than 500 words, in English or in French.
  • A brief biography or CV, including your contact information and any institutional affiliation
  • Any technical requests, such as audio/visual equipment

These proposals as well as any questions or requests for further information should be sent to the following address: educationatworkconference@gmail.com Submissions will be reviewed by the conference committee, and speakers will be notified of the results by Monday, March 4, 2013.

APPEL À COMMUNICATIONS: COLLOQUE INTER-SYNDICAL DE MCGILL

Sujet du colloque : “L’éducation à l’œuvre : repenser le travail à l’université”

Vendredi 22 et samedi 23 mars 2013

Montréal, Québec

Date limite pour la soumission des propositions : jeudi 28 février 2013

Présentation de la problématique :

Les mobilisations majeures qui ont eu lieu récemment au Québec, au Chili, en Grande-Bretagne et dans d’autres pays ont souligné l’importance d’une éducation publique ainsi que la nécessité d’améliorer l’accès aux études supérieures. Elles s’opposaient notamment aux coupures budgétaires et à l’augmentation des frais de scolarité, souvent justifiées par des mesures d’austérité. Ces débats révèlent, de façon sous-jacente, que les universités sont tout autant des lieux de travail que d’éducation, phénomène mis en lumière par les mouvements de travailleurs, enseignants ou non, sur les campus. En témoignent, de même, les revendications des étudiants qui souhaitent jouer un rôle plus déterminant dans l’organisation, actuelle et à venir, des études supérieures. Ce fut le cas, par exemple, de la critique par le mouvement étudiant au Québec des modes de gestion de plus en plus néolibérales des universités. L’université n’associe donc pas seulement travail et éducation, mais peut constituer – et constitue le plus souvent – un espace dans lequel ces catégories dialoguent et échangent. Ce colloque propose d’explorer les problématiques liées à cette rencontre entre travail et éducation à l’université. Les communications pourront porter, entre autres, sur les questions suivantes :

  • Quel est l’avenir des études supérieures publiques au Canada ?
  • Quels sont les relations établies entre étudiants, salariés et étudiants-employés sur le campus ?  De quelles manières ces relations nous aident-elles à repenser nos conceptions du travail, en général et sur le campus en particulier ?
  • Dans quelle mesure les campus universitaires canadien se sont-ils transformés en entreprise, ou ont-ils résisté à cette transformation ? Quelles sont les implications de cette transformation, notamment en ce qui concerne le travail sur le campus ? Comment le passage de l’université à l’entreprise affecte/marginalise les groupes sous-représentés ? Comment comprendre les pratiques et les processus qu’impliquent ces transformations et ces modes de marginalisation dans les études supérieures afin de les combattre ?
  • Dans quelles mesures les politiques d’austérité influencent-elles les relations entre éducation et travail ?
  • De quelles façons les lois sur le retour au travail ou à l’école influencent-elles notre regard sur l’éducation et le travail (ou sur l’éducation comme travail) ? De quels outils disposent les syndicats pour contrer ces mesures ?
  • Quelles stratégies pouvons-nous mettre en œuvre pour développer une solidarité entre étudiants, salariés et étudiants-employés sur le campus ?

Propositions de communication :

Nous encourageons les propositions de communication individuelle ou par panel, ainsi que les interventions alternatives, créatives et en collaboration. Nous sommes ouverts aux présentations, ateliers ou tables rondes de chercheurs, militants, travailleurs associatifs, artistes, etc.

Nous vous invitons à présenter vos propositions de communication en français ou anglais (20 min). Les propositions doivent inclurent :

  • Un résumé de 500 mots maximum
  • Une brève biographie ou un CV, incluant les informations nécessaires pour vous contacter et votre affiliation institutionnelle
  • Toutes requêtes techniques, tel qu’équipement audio/ vidéo, etc.

Ces propositions, de même que toutes questions ou requêtes pour obtenir des informations supplémentaires, doivent être envoyées à l’adresse suivante : educationatworkconference@gmail.com Les textes soumis seront recensés par le comité scientifique, et les conférenciers seront informés des résultats au plus tard le vendredi 4 mars 2013.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s